La Fille du train – Paula Hawkins

Bonjour my readers, 

Aujourd’hui je vous parle de mon coup de cœur du mois d’octobre, La Fille du train écrit par Paula Hawkins.

Ce livre a été adapté au cinéma. Une fois, j’ai voulu le regarder chez moi et j’ai très rapidement arrêté ne comprenant rien. Le résumé me plaisait tellement que j’ai décidé d’acheter le livre. J’ai eu l’agréable surprise d’adorer ce livre. Il en est même devenu mon coup de cœur du mois d’octobre, c’est dire ! Je vous conseille de lire ce livre, il est addictif.

Image associée

 

Titre du livre :  La Fille du train

Auteur : Paula Hawkins

Nombre de pages : 453 pages

Editions : Pocket

Prix : 7,80 €

Note : 5/5 COUP DE CŒUR D’OCTOBRE 

Cet article se substituera en plusieurs axes : résumé, critique (+ / -), citation.

Résumé :

Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8 h 04 le matin, à 17 h 56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l’être par le passé avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. La jeune femme aurait-elle une liaison ? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d’en savoir plus. Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d’un visage désormais familier à la Une des journaux : Jess a mystérieusement disparu…

CRITIQUE :

On est plongé à vitesse grand V dans cette affaire mystérieuse. Tous les soirs j’attendais avec impatience ma lecture. Ce livre est addictif. Dès qu’on le commence on a envie de savoir le fin mot de l’histoire. J’ai apprécié jouer les détectives et de chercher le moindre indice. Paula Hawkins manie avec agilité son thriller, pour ma part je changeais de cible à chaque fois : un coup c’était lui, un autre coup c’était quelqu’un d’autre. Jusqu’à la fin on est surpris. J’ai fini cette oeuvre avec des frissons sur les bras et une boule au ventre tellement j’étais prise dans cette histoire.

De plus, le roman mobilise trois points de vue de trois femmes différentes qui partagent chacune un démon en elle. Chaque chapitre correspond à un point de vue et à chaque chapitre nous en apprenons plus sur l’affaire. Chaque chapitre nous donne de nouvelles informations et c’est à nous de nous rappeler de ces informations et de jouer le détective pour identifier  le vrai et le faux.

Rachel, le personnage principal est dans une catabase (=chute dans les enfers). Le seul moyen qu’elle trouve pour s’en sortir c’est découvrir la Vérité à propos de cette affaire. C’est un personnage névrosé, alcoolique,… Au début j’avais du mal à m’attacher à ce personnage avec ses caractéristiques plutôt négatives. Au fil de la lecture on s’attache à elle, on a envie d’y croire, qu’elle peut surmonter sa vie remplie d’ombres.

Je ne trouve pas de points négatifs à cette oeuvre. Mais si je devais changer quelque chose à cette oeuvre, je changerai une chose. J’aurai aimé avoir le point de vue du tueur. Sinon je trouve cette oeuvre excellente, un livre à lire absolument si vous le pouvez.

Citation :

Je vous livre la première page du livre qui s’adresse à nous lecteur. Cette première page nous donne envie de lire les suivantes. Je trouve cet extrait excellent et véridique.

Cher lecteur,

Nous sommes tous des voyeurs. Les gens qui prennent le train tous les jours pour se rendre au travail sont les mêmes partout dans le monde : chaque matin et chaque soir, nous sommes installés sur notre siège, à lire le journal ou écouter de la musique ; nous observons d’un oeil absent les mêmes rues, les mêmes maisons et, de temps à autre, nous apercevons un éclair de la vie d’un inconnu. Alors on se tord le cou pour mieux voir. Il y a quelque chose d’irrésistible dans ces bribes volées de la vie des autres, ces instants frustrants, trop brefs, et pourtant si révélateurs. Vous n’avez jamais rencontré les gens qui vivent dans l’appartement du dernier étage de l’immeuble situé à côté de votre avant-dernier arrêt. Vous ne les avez jamais rencontrés, vous n’avez pas la moindre idée de ce à quoi ils ressemblent, mais vous savez qu’ils ont un faible pour l’expressionnisme et le mobilier d’une grande marque scandinave, que leur fils voue un véritable culte à Ronaldo et que leur fille préfère les Arctic Monkeys aux One Direction.

XOXO my readers ! 

6 réflexions sur “La Fille du train – Paula Hawkins

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s