LES VIEUX FOURNEAUX, Tome 1 – Lupano / Cauuet

Bonjour my readers, 

Aujourd’hui je ne vous parle pas d’un livre mais d’une bande dessinée. Il s’agit d’un album écrit par Lupano et dessiné par Cauuet. Il s’intitule Les vieux fourneaux, (tome 1) « Ceux qui restent ».

Les Vieux Fourneaux, tome 1 : Ceux qui restent par Lupano

 

Scénario : Wilfrid Lupano

Dessin et couleurs : Paul Cauuet

Titre : Les vieux fourneaux

Tome : 1, « Ceux qui restent »

Editions : France Loisirs

Prix : 11,99 €

Note : 5 / 5 coup de coeur 

Cet article se substituera en plusieurs axes : résumé, critique, une bande.

Résumé :

Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d’enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir. Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style: un oeil tourné vers un passé qui fout le camp, l’autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le coeur. Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence sur les chapeaux de roues par un road-movie vers la Toscane, au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu’il n’y a pas d’âge pour commettre un crime passionnel.

CRITIQUE :

Je tiens tout d’abord à féliciter Paul Cauuet pour son joli coup de crayon. Les dessins sont juste splendides. On ressent le travail et la passion du dessin dans cette bande dessinée.

Le scénario est également très bien travaillé. Les personnages sont tous attachants. Dès que l’on a fini le Tome 1, on souhaite lire le Tome 2 car on ne veut pas les quitter.

Malgré que l’histoire commence sur un enterrement, tout le reste de l’album est à mourir de rire. Ces trois vieillards ont vécu énormément de choses et encore ils n’ont pas fini.

J’ai énormément ri en voyant cette case. On retrouve un stéréotype des personnes âgées.

Celle bande aussi m’a fait rire. On voit qu’il n’arrive pas à se lever. Le personnage à les joues toutes rouges. Lorsque l’infirmière souhaite l’aider, il reste fière et dit que les nouveaux canapés ne vont pas.

Ce sont aussi des personnes âgées qui se remémorent le bon temps et forcément on s’attache à leurs souvenirs. On a l’impression de faire parti de la bande.

Pour donner un coup de jeune à cette BD (même si les trois vieillards y arrivent très bien) on retrouve une jeune femme enceinte. Il s’agit de la petite fille d’Antoine, Sophie.

C’est une BD incroyable, vous n’allez pas le regrette de vous plonger dans cet univers loufoque. Attention, crises de rire assurées. 

PLANCHE :

Je vous dévoile une planche de cette bande dessinée incroyable. Au lieu de vous montrer une planche loufoque comme précédemment, j’ai préféré vous montrer un moment tendre. Il s’agit du rêve d’Antoine qui repense à sa défunte femme.

XOXO my readers ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s