Le Désert des Tartares – Dino Buzzati

Bonjour my readers, 

Aujourd’hui je vous parle d’un livre dont le thème principal est le « Tempus fugit » (=le temps qui passe).

Le désert des tartares

 

Titre du livre : Le Désert des Tartares

Auteur : Dino Buzzati

Nombre de pages : 267

Editions : Pocket

Date de parution : Octobre 2004

Prix : 5,40 €

Note : 3/ 5

Cet article  se substituera en plusieurs axes : résumé, critique (+ / -), citation 

Résumé :

Heureux d’échapper à la monotonie de son académie militaire, le lieutenant Drogo apprend avec joie son affectation au fort Bastiani, une citadelle sombre et silencieuse, gardienne inutile d’une frontière morte. Au-delà de ses murailles, s’étend un désert de pierres et de terres desséchées, le désert des Tartares. A quoi sert donc cette garnison immobile aux aguets d’un ennemi qui ne se montre jamais ? Les Tartares attaqueront-ils un jour ? Drogo s’installe alors dans une attente indéfinie, triste et oppressante. Mais rien ne se passe, l’espérance faiblit, l’horizon reste vide. Au fil des jours, qui tous se ressemblent, Drogo entrevoit peu à peu la terrible vérité du fort Bastiani.

Critique :

Le thème principal est le Tempus Fugit (=le temps qui passe) mais aussi la mort. C’est un livre qui nous émane vers une réflexion sur soi. Lorsque nous refermons le livre nous voyons les choses autrement. Rester sur son canapé à regarder la télé ? Non non non…Ne perdons pas notre temps. Profitons de la vie tant qu’il est encore temps.

Govianni Drogo incarne la Vie,  sa vie, notre vie : la jeunesse, les désillusions, l’espoir, le temps perdu, l’attente, la vieillesse et la mort. Il devient alors un personnage attachant.

Le Désert des Tartares est un roman de l’attente. Drogo espère voir un jour arriver l’ennemi. Mais en vain… Les journées deviennent alors longues et se ressemblent toutes. Nous sommes pris dans cet engouffrement. Le lecteur attend aussi avec impatience l’arrivée des Tartares. On veut y croire ! Mais montreront-ils le bout de leur nez ?

J’ai beaucoup aimé ce livre par le choix des thèmes abordés. Cependant l’attente devient trop longue pour nous. Le peu d’action laisse place à l’ennui. Les passages répétitifs deviennent lassants mais ils montrent la monotonie de ses journées. Ainsi l’écrivain a respecté son thème jusqu’au bout.

Je ne parlerai pas de chef d’oeuvre. Pourtant ce livre mériterait d’être lu. C’est un roman rapide à lire et qui vous offre une réflexion personnelle sur votre vie. Le prix est abordable : 5,40 € alors pourquoi ne pas tenter l’expérience ?

CITATION :

Cette citation pointe du doigt les deux thèmes majeurs du roman : la fuite du temps et la mort.

Il parut à Drogo que la fuite du temps s’était arrêtée. C’était comme si un charme venait d’être rompu. Les derniers temps, le tourbillon s’était fait toujours plus intense, puis, brusquement, plus rien, le monde stagnait dans une apathie horizontale et les horloges fonctionnaient inutilement.

 

Est-ce-que vous aussi en fermant ce livre vous penserez à la fameuse expression « CARPE DIEM » (= profitez de la vie / cueille le jour) ?

XOXO my readers !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s