Le baiser de Danielle Steel

Bonjour my readers,

 

le-baiser-583898

 

Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre que j’ai particulièrement aimé. Je vous le conseille fortement !

Je suis contente de partager avec vous ma critique. J’attend également la votre.

 

Cet article se subsitue en plusieurs points : le résumé, la critique (+ / – ) et une citation. 

  • Résumé : 

Délaissée depuis des années par son époux et tout entière dévouée à ses deux enfants, Isabelle Forrester ne s’accorde qu’un seul plaisir : de longues conversations téléphoniques avec Bill, un ami américain enlisé comme elle dans un mariage sans amour.  Lorsqu’ils se retrouvent à Londres pour quelques jours, Isabelle et Bill voient leur amitié se muer en un sentiment plus profond mais un terrible accident de voiture met fin à leur idylle naissante. Tous deux luttent pour survivre, et c’est ensemble qu’ils prennent le chemin de la guérison. Un chemin semé d’embûches : le mariage fantôme d’Isabelle se mue en une lutte éprouvante, tandis que Bill doit apprendre à vivre sans ses jambes. Une belle histoire de courage et de force, un roman bouleversant. 

Critique du livre :

  • J’ai beaucoup aimé ce livre parce qu’il remplit de nombreux critères que je recherche. J’ai été agréablement surprise par le style d’écriture de Danielle Steel. Je la considère comme un écrivain très compétent. Elle manie très bien la plume : un texte compréhensible et où l’on ressent sa passion pour la littérature. C’est un roman complet puisqu’il traite de différents thèmes : l’amour, la maladie, la force, la douleur (émotionnelle et physique), la mort et j’en passe… Tous ces thèmes nous touchent. Il y aura forcément un passage dans ce livre qui vous rappellera un moment de votre vie. De plus, le titre Le baiser, porte bien son nom. Pour ne pas vous spoiler, je ne peux pas vous expliquer dans les détails la raison pour laquelle je dis ça. Cependant, le titre renvoie au moment où tout va basculer !
  • Tous les personnages sont attachants sauf un que je méprise énormément,le mari d’Isabelle. Ce dernier est froid, malhonnête, cruel, égoïste,… Une des raison pour laquelle j’aime beaucoup ce livre c’est qu’il remplit son objectif: faire évader le lecteur. Il y a des moments où j’avais des soucis en tête et lorsque je prenais ce livre, j’étais dans un autre univers, ne pensant qu’aux personnages. Je vivais avec eux les moments heureux mais aussi malheureux. C’est un roman qui nous prend aux tripes. J’étais presque à deux doigts de pleurer au moins 3 fois durant ma lecture.
  • J’ai apprécié que l’auteur nous offre un point de vue omniscient. De ce fait, on sait ce que ressent chacun des personnages. On peut voir des réactions différentes en fonction du point de vue adopté. De plus, je cherchais un livre qui nous amène dans un univers médical et qui nous confronte à des choses bouleversantes. Encore une fois, le contrat était rempli. On a pu comprendre la souffrance des handicapés, ceux en fauteuils roulants. Souvent des personnes se moquent d’eux ou encore les prennent pour des personnes fragiles. Or, ce n’est pas le cas. Ce sont des personnes comme tout le monde. On s’attache une fois de plus à ces personnages parce qu’ils montrent une force et un courage extraordinaire. Même si on est touché, la vie continue. C’est une belle leçon de courage et d’espoir. La roue tourne, on peut être dans un moment difficile mais elle devra bien tourner et laisser sa place au bonheur…
  • Comme tout oeuvre il y a des points négatifs… Tout d’abord quelque fois c’est trop répétitif. Il y a énormément de pages qui nous montrent la souffrance d’Isabelle face aux attaques de son mari. Les événements sont assez lent à venir. Beaucoup de pages auraient pu être enlevé. Certains événements semblent être irréalistes.

Citation :

Les adieux entre Isabelle et Bill :

Il la voyait mieux, ainsi, et pour le moment il ne voyait que ses grands yeux tristes. Ils n’avaient pas besoin de mots pour exprimer ce qu’ils ressentaient à cet instant précis. Ils avaient dépassé ce stade. Et maintenant, il leur fallait aller plus loin encore. Ils allaient devoir apprendre à vivre au quotidien sans se voir, sans se toucher, sans les mains caressantes d’Isabelle sur ses épaules quand il était fatigué, sans le bras protecteur de Bill glissé autour d’elle quand elle s’endormait. Tout cela paraissait encore abstrait à Isabelle, mais elle savait que la réalité la frapperait de plein fouet dès qu’elle franchirait le seuil de sa maison, rue de Grenelle. L’idée de quitter Bill lui brisait le cœur.

Ce passage montre les sentiments que l’on éprouve lorsque l’on doit se dire « au revoir ». Beaucoup de personnes ont une relation à distance avec leur copain. Tout de même l’amour demeure. Comme je dis souvent : « loin des yeux, près du cœur ». Au moment des adieux, on ne réalise pas forcément. Ce n’est qu’au moment d’arriver chez soi que l’on se rend compte qu’il n’est plus là. On repense aux moments passés ensemble,on verse une larme. Mais la vie continue puisqu’il reviendra… Cependant les « au revoir » ne sont jamais facile. Même si c’est dire « au revoir » à sa famille, à ses amis,…

XOXO mes readers ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s