Allohomora ! Haaarry Pottttter…

Bonjour my readers,

Quelques personnes se reconnaîtront… Les aventures d’Harry Potter ont marqué notre enfance. Quand la fin arriva, tout le monde était triste. On croyait ne plus revoir des histoires avec Harry Potter, Hermione et le fameux Ron. Mais heureusement la huitième histoire des aventures de Harry Potter vit le jour quelques années plus tard. En effet, il s’agit du texte intégral de la pièce de théâtre Harry Potter et l’enfant maudit. 

Cet article se substitue en plusieurs points : résumé, critique ( + / – ), citation

  • Résumé : 

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il travaille au cœur des secrets du ministère de la Magie. Marié et père de trois enfants, Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, tandis que son fils Albus affronte le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Quand passé et présent s’entremêlent dangereusement, père et fils se retrouvent face à une dure vérité : les ténèbres surviennent parfois des endroits les plus inattendus.

 

  •  Critique du livre : 

J’ai beaucoup aimé retourner dans ce monde de magie. Retrouver les personnages cultes comme Harry, Hermione et Ron. Mais aussi des défunts comme Rogue, Cédric ou l’incroyable Dumbledore. Dix-neuf ans plus tard, beaucoup de choses on changer. Un peu comme nous… Harry Potter n’est plus un enfant mais un homme. A ma grande surprise, en dix-neuf ans tout peut changer. Je fais référence à Drago Malfoy qui passe enfin de l’autre côté, il devient le gentil et non le méchant. Pour ma part, c’est un des personnages qui m’a le plus touché durant ce roman. Comme quoi les méchants peuvent bien changer et devenir quelqu’un d’admirable et un bon père.

L’autre atout de ce livre, c’est que l’histoire n’est pas centrée exclusivement sur les exploits d’Harry Potter. Même le héros peut avoir des failles et c’est son fils. Harry n’ayant pas connu ses parents ne sait pas comment faire pour être un bon père. Il ne peut pas prendre exemple sur le sien, mort trop tôt. Au fil des pages nous voyons enfin Harry Potter en réel difficulté.

Le livre nous fait découvrir d’autres personnages comme Albus et Scorpius, deux meilleurs amis. Nous attachons à cette amitié si pure et si sincère.

Le Retourneur de Temps fait parti de l’intrigue. Cela nous rappelle des souvenirs… Je fais référence à Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban ! 

Mais cependant il reste quelques points négatifs… J’aurai aimé retrouver la 8ème histoire sous la forme d’un roman comme les autres et non pas sous la forme d’une pièce de théâtre. De plus, il y a des épisodes trop répétitifs qui suscitent de l’ennuie comme la répétition de la scène du tournoi des trois sorciers. Le fait que ce livre soit une pièce de théâtre il se lit très rapidement et on a envie de lire encore et encore les aventures d’Harry Potter.

 

  • Citation : 

Albus à Scorpius, page 241 :  » Tu te  trompes. La chose la plus stupide, ce n’était pas de remonter le temps une première fois- n’importe qui peut commettre cette erreur-, la chose vraiment stupide, c’était d’avoir assez d’arrogance pour recommencer ». 

La première fois est une erreur, la seconde est un choix. Faîtes attention, c’est compliqué je sais mais ne refaites pas les mêmes erreurs.

XOXO my readers. 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s